Introduction

Le monde du stock-car est relativement peu connu en Europe.

Au-delà d’une idée reçue du « tourner en rond c’est facile ! », le stock-car regorge de règles, de particularités et de stratégies qui font la différence pour remporter la victoire.

Une remarque, une question ? N'hésitez pas à nous demander!

SOMMAIRE

Avant de lancer rFactor 2

Le xFinity Series

Stratégies de course

La gestion des Full Course Yellow (FCY)

Règles particulières du stock car

La stratégie de pits

Particularités des Super Speedway

Avant de lancer rFactor 2

Teamspeak 3

Logiciel de communication bien connu, Ts3 est utlisé pour toutes les communications vocales. La présence des pilotes au briefing est obligatoire.

En plus du briefing et contrairement aux autres types d'événements, les pilotes sont autorisés à parler pour signaler un accident / la position du Pace car.


Lors des phases de drapeaux jaunes, celles-ci pouvant prendre du temps les pilotes peuvent communiquer entre eux librement. Veillez à revenir au silence avant le passage au drapeau vert !

Important: L'environnement serré du stock-car est propice aux montés d'adréaline, surtout restez calme et courtois à tout instant avec les autres en vocal !



Le spotter est
OBLIGATOIRE !

La vue dans une voiture de stock-car est très limitée (Aucun rétroviseur extérieur), il est crucial d’avoir un spotter pour surveiller l’espace autour de vous.

Deux options s'offrent à vous :

  • Spotter de base du jeu
Pour l'activer, aller dans options puis audio. Sélectionner spotter details, "full"

Instructions du spotter :

Le spotter signalera l'absence de voiture par "Clear".

  • Crew Chief (Spotter / Ingénieur de piste)

Voir Crew Chief

Fonctionnalité avancée de Crew Chief

Crew Chief est capable de reconnaître les étapes de Pace Car pour informer correctement des différentes étapes d’un Full Course Yellow

  • Ouvrir le fichier appelé « CustomPluginVariables.JSON » avec un éditeur de texte disponible dans [rF2Root]\UserData
  • Dans le fichier, rechercher le « rFactor2SharedMemoryMapPlugin64 »
  • Sur la ligne "shared memory" : remplacer le 0 par un 1
  • Fermer et enregistrer le fichier. Ouvrir l’application Crew Chief
  • Aller dans option, puis trouver « Shared Memory » : remplacer le 0 par un 1

Et voilà, Crew Chief est à présent capable de lire les messages du chat et les phases du Full Course Yellow.

le Xfinity series

Les circuits

Les circuits sont divisés en 4 catégories :

  • Les Speedway (Indianapolis, Chicagoland, Atlanta...)
  • Les Super Speedway (Daytona, Talladega...)
  • Les Short Track (Martinsville, Bristol...)
  • Les Road Courses (Sonoma, Mosport...)
Sur un oval il est courant de "découper" le circuit en 4 virages, comme ici sur l'exemple de Martinsville :

(Source Wikipédia)

Cette répartition est utile afin de connaître l'emplacement des accidents, ainsi que de la Pace Car en vocal.

Le véhicule

La voiture fait partie de la Xfinity series, l'équivalent de la F2 en monoplace.

Trois marques différentes sont disponibles, tous les véhicules possèdent des performances identiques :

  • Titan -> Toyota
  • Centennial -> Chevrolet
  • Edgar -> Ford

Plusieurs paramètres sont contrôlables à bord, pouvant vous permettre de régler votre voiture en piste :

Balance des freins : permet de régler le frein entre l'AV et l'AR.

Track Bar : Connu sous le nom de Barre Panhard, ce réglage permet de modifier la distribution des masses à l'AR.

+ TB : + de sur virage à l'accélération, + de sous virage au frein
- TB : + de sous virage à l'accélération, + de sur virage au frein

Stratégies de course

Rouler en paire

Rouler en paire n’est pas intuitif. Il s’agit d’une course, et chaque place est bonne à prendre !

Oui mais en oval, les stratégies changent.

Et là où l’effet Stock-car intervient c’est que vous n’êtes pas obligé de dépasser le concurrent : vous pouvez le pousser.

 
La raison est simple : la vitesse. Comme la voiture de tête perce à travers l’air ambiant, la voiture derrière profite naturellement de l’effet d’aspiration.

De plsu autre avantage non négligeable, vous économiserez de l'essence ! Particulièrement utile sur les long runs sous drapeau vert...

Attention, c’est une manœuvre risquée : n’allez pas créer un accident !

Rouler en pack

Très présent en Super Speedway ainsi qu'aux restarts, rouler en pack (En peloton) est un environnement stressant. Tous les véhicules sont serrés et lancés à pleine vitesse. Le but de tous est d’éviter un couteux accrochage…

  • Ne changez pas de ligne constamment pour défendre (Max 1 fois par tour)
  • Ne poussez pas un autre concurrent pour prendre sa place !
  • Soyez patient, le leader change parfois plusieurs fois dans un même tour

La gestion des Full Course Yellow (FCY)

La Pace Car (Et non la Safety Car, nous sommes aux US) est déployée en cas d’incident sur la piste : toute la procédure de Full Course Yellow est expliquée dans cet article.

Quelques conseils pour bien les gérer :

  • Lors d’un FCY, ne freinez pas instantanément au risque de vous faire percuter !
  • Lors d’un arrêt au stand, vous n’avez pas le droit de doubler les autres pilotes avant la ligne des stands. Cependant une fois dans les pits, c’est la course à celui qui ira le plus vite pendant son arrêt
  • Lors du redémarrage, vous ne pouvez pas doubler la voiture devant vous avant la ligne. Néanmoins si la colonne à côté de vous accélère moins bien que vous, profitez-en !

Effectuer un arrêt et subir un FCY juste derrière est très pénalisant : pour mitiger cet effet, deux règles spécifiques peuvent vous aider :

Le Free Pass (Ou Lucky Dog)

Cette simple règle donne au premier retardataire (Celui aillant le moins de retard) à plus d’un tour du leader l’autorisation de doubler l’ensemble des concurrents pour récupérer un tour. Il faut cependant que la voiture en question ne soit pas responsable de l’arrivée du FCY !

Le Wave Around

Un Wave around nécessite une condition importante : tous les concurrents dans le tour du leader (ainsi que celui-ci) doivent s'être arrêté au stand.
Tous les retardataires devant le leader auront alors le droit de gagner un tour.

Quand le FCY arrive, tout les pilotes sont dispersés en piste. Il est alors crucial de ne pas se laisser surprendre par la Pace Car pour ne pas provoquer un carambolage!

Pour savoir où vous en êtes, rFactor 2 vous fournit une aide :

(Uniquement pour le leader de la course) : la PC attend que vous vous rapprochiez pour sortir des stands.

La PC se trouve à environ 30% de la distance totale du circuit par rapport à vous. Il est bon de ralentir entre -0.2 et -0.1.

La PC est proche de vous. Vous avez intérêt à avoir déjà ralenti à ce moment là !

Règles à respecter sous Full Course Yellow

  • Un dépassement de la vitesse limite de pit en course vous pénalisera d’un Drive Through. Un dépassement de vitesse en FCY vous pénalisera d’un EOLL (End of Longest Line), vous amenant derrière tout le monde.
  • Les pénalités sont données à la fin d’un cycle complet FCY (ou lors de la rentrée au pit). Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir si vous n’avez pas la bonne voiture devant vous pendant un FCY.
  • Si le pilote que vous devez suivre est derrière vous, restez avec le reste du peloton. C’est à l’autre pilote de remonter pour récupérer sa place.
  • Le Free Pass (Lucky dog) est la 1ere voiture à plus d’un tour du leader. Lors de l’arrivée d’un FCY, le pilote bénéficie d’un tour de rattrapage en obtenant le droit de doubler la Pace Car. Le jeu indiquera la voiture bénéficiaire et le pilote en question devra dépasser par la droite.
  • En cas de pénalité EOLL, décalez-vous sur le côté gauche de la piste en décélérant pour laisser passer le reste du peloton. Ne vous mettez pas sur le côté droit car c’est là où passera le Lucky Dog !
  • Veuillez ne pas dépasser de concurrents (ou la PC) lors d’une entrée au stand sous régime de FCY. Vous seriez pénalisé pour dépassement illicite (Stop/Go).
  • De même si la voiture devant vous rentre aux pits sous FCY, rattrapez rapidement la voiture devant vous que ne rentre pas aux stands. Vous pouvez dépasser les voitures rentrant aux pits sans soucis.
Les restarts

Bien gérer un restart est primordial. Vous pouvez gagner (ou perdre !) plusieurs positions lors d'un départ.

Plusieurs règles régissent un restart :

  • Toutes les voitures doivent être groupées et proche du concurrent face à elle. Il est interdit de laisser un espace avec la voiture devant soi car vous pénalisez les pilotes derrière vous.et il n’est donc pas autorisé de dépasser le véhicule devant soi (Dans même colonne).
  • De même il est interdit de changer de ligne avant le passage de la ligne de départ / Arrivée. Un changement de ligne (par exemple trois de front) sera pénalisé après course, un dépassement avant la ligne sera pénalisé par le jeu d'un Stop and Go !
  • Le pilote en seconde position doit rester derrière le premier jusqu'au drapeau vert. A partir de ce moment-là il peut faire la course jusqu'à la ligne de départ / arrivée.


Ci dessous deux images d'un restart :

BAD START

GOOD START

La stratégie de pit

Les arrêts aux stands sont cruciaux en stockcar. Un mauvais arrêt peut vous faire perdre beaucoup de places !

Une règle simple : Un pit sous FCY => La meilleure stratégie possible.

Un arrêt sous drapeau vert vous coûtera un à deux tours de retard, voir plus si l’oval est court.

Préparer son arrêt

Il y a beaucoup de modifications possibles sur un arrêt, ce qui peut radicalement changer le comportement de la voiture en course.



LF -> Left tyres, pneus gauches
RT -> Right tyres, pneus droits

Wedge : Connu sous le nom de « diagonale ». Agit sur l’axe AV G et AR D. Cela permet de lutter contre le sous virage en transférant des forces de l'avant droit vers l’arrière gauche. Attention trop de Wedge (En négatif) déstabilise l’arrière et envoie en spin !



Grille : Quantité de bande adhésive (tape) placée sur l'écope moteur.
+ de tape, + de vitesse de pointe. Mais également - de refoidissement.
(Rappel : Interdit d'avoir un moteur fumant en piste !)

FL, FR, RL, RR Press : pression de chaque pneu

FL, FR, RL, RR Rubber : Permet de rajouter / retirer des bandes de gommes sur les différents ressorts. Cela change individuellement la force de chaque ressort, et donc le comportement de la voiture.

Mise en place de rubber lors d'un arrêt au stand : Pit stop

Choix des pneumatiques

Les pneus : les gauches, les droites, ou les quatre ?

En stock-car, les pneus se changent sur un côté à la fois : d'abord côté droit, puis côté gauche.
En règle générale, il vaut mieux changer les 4 pneus en même temps. Le changement se faisant en même temps qu’un remplissage de carburant, le temps perdu est minime.

Cependant, comme il est déjà arrivé par le passé, un pilote peut par exemple uniquement changer le côté le plus usé en faisant un splash proche de la fin d’une course… Permettant de récupérer plusieurs places à quelques tours de l’arrivée.

L'entrée / sortie des stands

Pour vous aider à répérer, les circuits de stock-car utilisent une ligne jaune unique (et souvent un plot) pour dématérialiser les limites de la pitlane.

En entrée de pit, vous devez être à la vitesse réglementaire. Seulement celle-ci varie entre 40 et 45 mph, voir 55 mph pour les Super Speedway.

L'indicateur de vitesse embarqué

Comme les voitures ne possèdent pas de tachymètre, celles-ci sont équipées d'indiateur visuel à leds :


Couleur bleue et leds jaunes : nous ne sommes bien en dessous de la vitesse max des pits.


Lumière verte et leds vertes : nous sommes à la limite de vitesse maximum dans les stands.


Lumière rouge : Attention nous sommes au dessus de la vitesse limite aux pits !

Sortie des stands

En sortie de pit, ne rentrez pas pas sur la piste avant d'être à une bonne vitesse. Les organisateurs préciseront si la rentrée doit se faire en virage, ou en sortie du V2.

Ne nous refaites pas comme le pilote Lepage à Talladega (à 20s) !

Particularités des Super Speedway

La ligne jaune / blanche

Chaque oval est délimité par une ligne blanche en intérieur de piste à l’exception des Super Speedway qui possède une double ligne jaune.

La règle : interdiction de doubler sous la ligne jaune !

Un exemple de dépassement interdit

Refroidir son moteur

La strétégie de conduite en paire, utile sur Speedway, est essentielle en Super Speedway : il est courant de voir des colonnes de 2, 3 voitures quand le peloton est dispersé.

Pour corser la situation, tous les pilotes roulent avec le plus de tape possible… Mais rouler en paire fait chauffer le moteur, car celui-ci s'en trouve moins refroidi par la voiture de devant.

Une solution : refroidir son moteur d’un côté

Vous sacrifiez un peu de votre vitesse afin de refroidir le moteur en surchauffe tant en continuant à faire avancer votre partenaire de circonstance.

Pour rappel, il est interdit de rouler avec un moteur en surchauffe (fumant) sur nos courses !